3 idées de newsletter pour les photographes

[3/3] - Temps de lecture : 5 min.
Par Régis Moscardini

Entrepreneur-Photographe depuis 2013

Sommaire des 3 leçons gratuites :

Leçon #1 : 3 raisons de bâtir une liste email – cliquez ici

Leçon #2 : 5 étapes pour construire une liste email – cliquez ici

Leçon #3 : Les 3 types de mails à envoyer à sa liste – celle que vous lisez

Voilà. Vous êtes devant votre écran, le clavier sous les doigts. Vous avez appliqué les conseils des deux premières leçons et les premiers inscrits sur  votre liste email sont là.

Il vous ont confié leur adresse. En tout confiance. À présent, la balle est clairement dans votre camp. Il s’agit donc d’assurer.

Sauf que … vous n’avez encore jamais fait ça. Écrire un email destiné à être lu par des prospects qualifiés (donc potentiellement des futurs clients) vous met dans une position complètement nouvelle.

Donc vient cette première question qui bloquerait le plus courageux d’entre tous : qu’est-ce que je vais bien pouvoir leur écrire ?! Et vous vous sentez comme Lisa Kudrow (mais si, Phoebe dans Friends) : vous n’avez aucune idée de ce que vous leur raconterez dans cette newsletter (et toutes celles à venir).

LA chose à ne pas faire

Instinctivement, vous seriez tenter, pour contrer ce vide, d’envoyer un email quand vous avez un produit à vendre. Un workshop photo organisé le mois prochain ? Hop, un email. C’est l’époque des calendriers ? Hop, un autre email. Une promo sur un tirage ? Hop, un email.

Sur 12 mois, c’est une poignée de 4 ou 5 messages envoyés, qui ont tous ce point commun : uniquement de la promotion de vos produits et/ou services photo.

Grave erreur.

Voici exactement ce qui se passe dans l’esprit de vos abonnés dans pareil cas :

— ils ne souviennent plus qui vous êtes et pourquoi ils ont rejoint un jour votre liste,
— comme vous n’envoyez que des mails commerciaux, ça les saoule, ils se désabonnent,
— vous aurez très peu d’engagement et de conversion car vous n’aurez construit aucune relation durable et saine avec eux.

Le secret d’une liste email bien animée et qui donne d’excellents résultats, tant en termes d’engagement que de vente, est là :

Avant de demander quoi que ce soit à vos abonnés, donnez leur en premier.

Intégrer beaucoup de valeur gratuite dans un premier temps (et très régulièrement par la suite) sans rien attendre en retour.

Oubliez vraiment cet écueil que je vois tellement dans les newsletters de photographes que je suis : pousser des emails juste pour vendre.

Dans le marketing mail, il y a un ratio qui marche bien (qu’on n’est pas du tout obligé de suivre mais qui donne l’esprit). C’est pour 1 mail de vente envoyé, 3 mails de contenu à forte valeur ajoutée. Dans un monde parfait, ce serait pendant un mois, 3 newsletters hebdomadaires de contenu puis 1 de vente.

Vous avez tellement à gagner à procéder ainsi.

— vous maintenez le contact de la meilleure façon possible
— vous développez et augmentez votre notoriété
— vous résolvez les fausses croyances de vos prospects (pourquoi un tirage photo est-il si cher ?)
— vous teasez intelligemment vos prochains produits
— vous commencez à aider vos abonnés à résoudre leurs problèmes (même si vous vendez des tirages, ceux-ci résolvent des problèmes et aident à vivre mieux)

Alors quoi écrire pour atteindre ces objectifs ? Où trouver des idées ?

La bonne nouvelle est que vous n’avez pas besoin de réinventer la roue en partant de zéro à chaque fois. De nombreuses formes de newsletters existent, qui vous donneront le cadre sur lequel vous appuyer chaque semaine.

Découvrons ça tout de suite avec 3 idées de newsletter pour les photographes.

Type #1 : la newsletter personnelle

C’est le genre parfait pour commencer. Vous avez juste à raconter un des évènements de votre vie de la semaine écoulée. Évidemment pas n’importe lequel. Il doit être lié à la raison pour laquelle vos abonnés vous ont rejoint.

Impossible d’être à court d’idée puisque la source sont vos aventures de photographe. À moins qu’il ne se passe rien dans votre activité, mais je ne veux pas le croire.

Pour que ça marche, pour que vos prospects adhèrent à vos messages il faut quand même respecter quelques règles. Sans ça, vous pourriez passer pour une personne égocentrée et ennuyeuse. Pas vraiment le but recherché !

Règle #1: créer un pont entre vous et eux

Le point de départ de chacune de vos newsletters, vous l’avez compris, c’est vous. Une anecdote, une découverte, un échec, une réussite, un test, un achat, … ce que vous voulez. Tant que ça se raccroche à votre domaine photo (même de loin !).

Par contre, ne restez pas que sur ce schéma là. Le secret, c’est d’ouvrir votre expérience pour l’amener sur le terrain des problèmes de vos abonnés.

À travers le message, votre vécu d’expert devient une aide pour vos prospects. Il faut toujours faire le lien entre votre activité de photographe et les frustrations de vos futurs clients.

Commencez à prendre conscience que, pour vendre, la personne la plus importante entre votre prospects et vous …. c’est le prospect. Donc parlez de vous, mais juste pour en tirer une leçon profitable à votre communauté.

Un exemple concret.

Vous êtes photographe de portrait en extérieur. En moyenne 3 nouveaux abonnés par jour arrivent sur votre liste. Ils vous confient leur email suite à cette promesse sur le formulaire de votre site : ” 5 astuces pour bien choisir votre portraitiste “.

Vous savez qu’il ne faut pas rester sans rien faire et avez conscience que chaque adresse mail est une réserve de vente. Donc tous les dimanches matin, vous vous décidez de leur envoyer une newsletter.

Semaine #1 : j’ai acheté un nouveau flash, comment ça révolutionne ma façon de photographier.

Semaine #2 : mes 2 nouveaux spots photo de ouf pour shooter au coucher de soleil

Semaine #3 : j’ai photographié pour la première fois mon mari, il a adoré ! (et moi aussi)

Semaine #4 : (vente) Promo 24h : le pack 2 h + 5 photos à -20 %

Règle #2 : choisissez un ton, et gardez-le

Je me souviendrai toujours d’un conseil d’un de mes profs en marketing.

La cohérence, c’est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à votre communauté.

Il n’y a rien de plus déconcertant de suivre une personne sur les réseaux et la voir poster du contenu qui n’a rien à voir d’un post à l’autre. En tant que fan, on finit par ne plus rien comprendre, et on perd confiance.

Pour gagner la confiance de vos abonnés, la cohérence affichée est fondamentale. Donc soyez le plus clair possible sur la manière dont vous allez écrire. Familier ? Léger ? Sérieux ? Inspirant ? Amusant ? Long ? Court ? Avec des Gifs ?

À vous de décider, bien sur en fonction du public de votre liste, de vos clients. On ne parle pas pareil à des ados de 15 ans qu’à des chefs de PME.

Un exemple d’un email que j’envoie lors de l’inscription à une des mes newsletter et qui annonce le ton de mes futurs messages.

Type #2 : la newsletter de relais

Nous avons tous 24h dans une journée et 7 jours dans la semaine. Au niveau du temps, nous sommes tous logés à la même enseigne, il n’est pas extensible.

Alors si vous travaillez en journée, que vous photographiez en soirée et les samedis, que vous animez un compte Instagram, et qu’en plus il vous faut écrire une newsletter hebdomadaire avec du contenu original, vous ne tiendrez pas 2 mois.

Pourtant ! Pour maintenir ce fameux contact avec vos abonnés en tenant le rythme d’envoi, il faut envoyer quelque chose !

La solution est là, sous vos yeux. Elle est enfantine et en même temps hyper efficace. Il s’agit simplement de relayer dans la newsletter le contenu que vous avez créé sur vos autres “endroits” du net.

Ça s’appelle faire du recyclage numérique de contenu et tous les influenceurs de la planète le font. Donc ne vous privez pas.

Bien sûr, pas d’autres choix que d’écrire un peu, mais c’est l’histoire d’une petite centaine de mots, de l’insertion de liens et le tour est joué.

Voici un exemple de ce que je ferais à votre place.

###########

Objet : ce qui c’est passé cette semaine (je n’en reviens pas moi-même)

Corps :

Bonjour ! Comment allez-vous ?

J’ai passé une semaine assez folle sur Instagram. J’ai créé et posté mon premier Reel (vous savez ? ces courtes vidéos de 15 secondes !). J’appréhendais vraiment. Et puis moins de 24 heures après l’avoir publiée, j’avais déjà 300 vues.

Énorme !

D’autant que je me suis filmé en pleine séance de shooting 😱😄

Alors comme ça a plu, et comme j’ai en fait adoré faire ça, et bien j’en ai fait 3 en 3 jours !

Cliquez ici pour les regarder (le 3ème est mon préféré 🤫)

Je vous souhaite une belle semaine et je vous dis à dimanche prochain !

Régis Moscardini – Portraitiste photographe

P.S : dans mon prochain mail, je vais faire une sacrée annonce. Tenez-vous prêt !

###########

Voilà. Ça m’a pris moins 7 minutes chrono.

Voici une capture d’écran du mail que j’envoie les jeudis à ma liste. Je relaie simplement vers mon nouvel épisode de podcast.

Type #3 : la newsletter de curation

On l’appelle aussi la newsletter de veille. Qui consiste en la surveillance de ce qui se produit sur le net dans votre thématique photo pour le partager à votre liste.

Je suis franc avec vous, ce type là, je ne l’ai jamais vraiment utilisé. D’autant qu’il ne fonctionne pas avec tous les domaines photo ni tous les services et produits.

Mais il a sa place si vous souhaitez développer une activité basée sur des partenariats et de l’audience. Comme en revendant des produits affiliés notamment.

Ou bien si votre but est de mettre en avant des artistes photographes de talent.

Ou encore pour tenir à jour tous les évènements photos en francophonie (après la fin de ce fichu virus)

Ou pour finir en partageant les tendances matérielles photo.

Le danger ici, est de perdre la touche personnelle de votre newsletter. Et oui, à suivre et partager ce qui se passe ailleurs, on peut en oublier de parler de soi et de ses abonnés.

Avec pour conséquence la perte de la relation avec votre liste. Donc on y revient : quoi que vous fassiez, ayez toujours en fond de votre esprit d’écrire pour régler le problème et lever la frustration de votre audience.

———

IMPORTANT ! C’était la dernière leçon avant l’ouverture des inscriptions à ma nouvelle formation “La Newsletter pour les Photographes” 🤩

———-

0
J'aimerais connaitre votre avis, dites-le en commentaire ! x
()
x