On pense que pour commencer à faire ses premiers euros grâce à la photo, il faut simplement créer un produit ou un service, et que celui-ci « rencontre » au bon moment les futurs clients.

Et c’est vrai.

Sans chose à vendre, ni rencontre, tu comprendras qu’il n’y a pas de vente possible.

Mais il y a une “bonne” et “mauvaise” manière de faire vivre ce contact entre ce que tu vends et ton potentiel client. Et chacune n’apporte évidemment pas les mêmes résultats.

Tout est une question de présentation. Allez, je lâche le mot : de cosmétique.

La mauvaise manière serait de ne présenter ta chose à vendre uniquement en termes de caractéristiques. De spécifications techniques. Un seul exemple : dire que les photos que tu livreras à l’issue du shooting photo seront en HD.

Quant à la bonne, c’est pile le contraire. Tu ne parleras quasi pas des « features » comme disent les américains.

Alors parler de quoi ? Du changement que ce que tu vends va apporter dans la vie de ton client. De l’expérience qu’il va vivre grâce à toi. Peu importe ce que tu vends.

Tu remarqueras que c’est autrement plus puissant que de parler d’une spécification technique qui ne représente rien.

Donc la prochaine fois que tu présentes ton offre photo, penses à moi et rappelles-toi de choisir la bonne manière.

0
J'aimerais connaitre votre avis, dites-le en commentaire ! x
()
x